Le Mag

Le cirque aux horizons du lac

Le cirque aux horizons du lac

Le cirque, souvenirs d’enfance et de vacances

Cirque

Un doux parfum d’enfance plane à l’évocation du cirque. Qui n’a jamais vu débarquer avec excitation le cirque sur la place de son village avec son chapiteau, sa ménagerie et parfois même son marchand de glaces ou sa fête foraine ? Nostalgie d’un temps d’insouciance, de joie, de fêtes et d’émotions, c’est également pour certains l’évocation de merveilleuses vacances et d'intenses moments partagés en famille.

Le cirque, ça sent la poudre de maquillage, la barbe à papa, ça sent la joie, l'insouciance et l'émerveillement. Le cirque, ça respire la vie. Ça respire la fête.

François Morel, chroniqueur radio

Avec plus de 15 millions de spectateurs par an, le cirque reste l’une des activités préférées des français. Partez avec nous pour un voyage fantastique au coeur de son histoire jusqu'à nos jours et venez vous initier aux arts du cirque lors d’un séjour en famille. Devenez, le temps des vacances des apprentis jongleurs, acrobates, magiciens…

C’est quoi ce cirque ?

Cirque

Quand on vous parle de cirque, vous pensez aux romains, aux gladiateurs ou encore aux saltimbanques du moyen-âge et vous avez raison ! Pourtant, le cirque est bien plus ancien que cela car des traces remontent à l’antiquité mais ce n’est qu’au XVIIIème qu’il fait véritablement son entrée en France sous la forme d’un chapiteau.

C’est à Paris, Faubourg du temple, que Philip Astley
fonde en 1783 le tout premier cirque en dur.

Entre 1840 et 1850 de nombreux cirques parisiens font leur apparition et notamment en 1852 avec la création du cirque d’hiver. Pratique venue des Etats-Unis, c’est également la période où naissent de grandes familles françaises de forains (Bouglione, Grüss, Zavatta, Amar, etc.) qui fondent ce qu’on appelle aujourd’hui le « cirque traditionnel ». Ils se promènent de foire en foire à travers tout le pays avec leur caravane, le cirque est un voyage ou plutôt des voyages !

Accrochez-vous, place aux animaux sauvages

Comment ne pas évoquer le cirque sans parler de ses animaux ? Si autrefois les amuseurs publics divertissaient les foules avec des numéros de domptage d’ours et de singe, ce n’est qu’en 1812 que la France peut s’étonner pour la première fois devant un numéro d’éléphant. Quant aux fauves et à la fameuse “cage”, ils sont introduits au milieu du XIXème siècle. Le dompteur faisait alors surtout étalage de leur côté féroce en les invitant, en claquant du fouet, à rugir et à effrayer le public. Sensations garanties !

Savez-vous que le premier éléphant se produit en France en 1812,
il s’asseyait à une table et y ouvrait une bouteille de champagne ?

Avec l'intérêt de plus en plus grandissant pour la cause animale, les spectacles se sont adoucis faisant une part belle à de nouvelles disciplines comme le théâtre, la danse, les marionnettes, la vidéo ou les arts plastiques en occultant presque complètement les numéros de domptage, c’est notamment le cas pour le cirque Bouglione ou Plume. Ce nouveau cirque cherche à créer un spectacle complet autour d’un fil conducteur émotionnel.

Roulement de tambours pour l’arrivée du clown

Et les clowns, me direz-vous ? Que serait le cirque sans ces personnages tristes et rigolos à la fois ? Ils entrent en piste pour le plus grand bonheur des enfants avec leurs défilés de gaffes et de tartes à la crème. Du personnage raisonnable de Pierrot, le clown blanc, au facétieux Auguste, leurs rôles ont évolué au fil du temps.

Savez-vous que le clown avait interdiction
de parler sur la piste jusqu’en 1865 ?

Aujourd’hui, ils apparaissent de manière impromptue et souvent inattendue, interrompant des numéros ou même allant jusqu’à se chamailler avec le public pour la plus grande joie des plus jeunes. On ne peut pas s’empêcher de citer le célèbre clown Achille Zavatta, clown touche-à-tout qui a exercé « son métier » jusqu’à l’âge de 78 ans avec pour seul objectif, faire rire petits et grands.

Le cirque, un plaisir intact

Même si les petits cirques familiaux tendent à disparaître, notre affection pour ce genre de spectacle ne cesse de croître. N’avez-vous pas dernièrement entendu parler d’un festival, d’une biennale du cirque ou tout simplement assisté à un spectacle ambulant ? Cet intérêt se manifeste également par la retransmission télévisuelle comme le Festival du cirque de Monte-Carlo depuis plus de 30 ans ou l’émission de Patrick Sébastien “ “Au plus grand cabaret du monde”.

Le festival de Monte-Carlo, c’est plus de 150 artistes de 5 pays différents qui se
produisent chaque année dans l’espoir de remporter un clown d’or

Cirque Plume, Cirque du soleil, grand cirque de Moscou, Cirque Phénix, Cirque de demain… en attirant toujours plus de spectateurs, le cirque n’est pas près de tirer sa révérence.

Et maintenant en piste !

Serre-Ponçon Cirque

Le cirque, c’est aussi l’odeur des vacances où l’on repense à nos souvenirs d’enfance. Les vacances passées avec mamie et papi au bord de la mer où l’on voyait arriver la caravane du cirque avec joie, ou bien les vacances de Noël où toute la famille se réunissait autour de la magie du spectacle. Aujourd’hui, le cirque se transforme en école (plus de 800 répertoriées en France) et se déplace sur nos lieux de villégiatures. Abracadabra ! Voici une opportunité unique de s’initier aux arts du cirque le temps des vacances.

Grâce à des partenariats avec de grandes écoles de cirque, Vacances Bleues organise régulièrement pendant les congés des stages dédiés aux arts du cirque, avec spectacle à la clé. L’occasion de prendre la place des artistes, l’espace d’un instant, et de se produire sur scène sous les feux des projecteurs et les yeux ébahis de sa famille !

Par exemple, chaque année, en avril et en mai, le chapiteau « Esprit de Cirque, Fanny Toutrette, Maria Grüss » prend place dans le jardin des Horizons du lac. Les plus jeunes s’initient aux arts du cirque en toute sécurité et sous l’égide de professionnels reconnus.

Plein sud vous fait rêver avec son installation de trapèze volant,
pour voltiger à 10 mètres de hauteur en tout sécurité

On vous invite également à vivre des sensations hors du commun dans le club Plein sud où une installation de trapèze volant vous attend du printemps jusqu’à la fin de l’été. Une attraction époustouflante qui, comme en témoigne notre responsable d’animation, est praticable de 5 à 92 ans !

Alors, prenez place sur scène ou dans les gradins, bon spectacle !