Le Mag

Le Morbihan, territoire d’exception - Etapes 1 et 2

Le Morbihan, territoire d’exception - Etapes 1 et 2

Cap sur le sud de la Bretagne ! Dans le Morbihan, entre Lorient et Saint-Nazaire, voici un itinéraire qui s’annonce fascinant. Rues médiévales hautes en couleurs, vieux navires et gastronomie vous attendent au tournant. Vous êtes prêts ? Larguez les amarres !

Étape 1 : Vannes

Promenade le long des remparts

Déjà fortifiée par les romains, Vannes se développe plus tard à l'intérieur de ses remparts médiévaux, parmi les mieux conservés de Bretagne. Pour les découvrir, quoi de mieux qu’une petite promenade ? Pour cela, empruntez le chemin de la Garenne. En plus de longer les fortifications, vous en profiterez pour flâner dans de jolis jardins...

Des fortifications bien conservées et bien paysagées : belle balade en perspective.

 

Le port et le quartier historique

Au cœur de la ville, le port de plaisance de Vannes accueille également de vieux navires majestueux. En arpentant les pontons, c’est tout un pan de l'histoire de la marine qui s’offre à vous.

Le port de Vannes

Si vous souhaitez davantage d’idées pour profiter de Vannes, l’office de tourisme est juste en face du port. Pratique !

Après avoir admiré les bateaux, empruntez la porte Saint-Vincent pour rejoindre le quartier historique, vous voici dans la vieille ville, avec ses immeubles anciens, ses hôtels particuliers et ses fameuses maisons à pans de bois…

Les couleurs chatoyantes des maisons en pans de bois

 

Vannes compte 171 maisons en pans de bois

 

Le kouign-aman :  c’est vrai que c’est calorique, mais qu’est-ce que c’est bon ! 

Sur votre chemin, faites une pause gourmande à la pâtisserie Lebrun et savourez le meilleur kouign-amann de la ville (vous savez, le fameux gâteau au beurre de Bretagne).

Le détail sympa : Vannes et sa femme

Au croisement des rues Bienheureux-Pierre-René-Rogue et Noé, levez le nez. Vous êtes devant Monsieur Vannes et sa femme, une sculpture représentant un couple de bons vivants très accueillants.

 

En voilà deux qui ont abusé du kouign-aman !

 

La cohue et la cathédrale Saint-Pierre 

En poursuivant votre promenade, vous passerez devant La Cohue, le musée des Beaux-arts. Dans ce qui était autrefois une halle moyenâgeuse se trouve aujourd’hui une belle collection d’art contemporain, mais aussi le Christ sur la croix peint par Eugène Delacroix ainsi que des paysages bretons empreints de romantisme.

Bon à savoir

Le billet de La Cohue vous ouvre aussi l’accès au Château Gaillard et à son musée d’histoire et d’archéologie, adossé au premier rempart de la ville.

Un peu plus loin, vous arriverez devant la cathédrale Saint-Pierre. Lumineuse, elle vous réserve notamment de beaux vitraux.

La cathédrale Saint-Pierre, entourée de ses rues moyenâgeuses 

 

Étape 2 : le Golfe du Morbihan

Après l’ambiance médiévale des rues de Vannes, que diriez-vous d’un bon bol d’iode et d’oxygène ? Tout près se trouve le Golfe du Morbihan, une magnifique petite mer intérieure qui abrite une quarantaine d’îles.

De nombreuses explorations sur un petit territoire 

Son climat doux et ensoleillé sent bon les vacances, tout comme le florilège de possibilités : activités nautiques dont la voile, le canotage entre les îles, les randonnées, les ports de pêche pittoresques et les moulins à marée… En tant que parc naturel, le Golfe du Morbihan offre aussi de belles sorties nature pour celles et ceux qui aiment la faune et la flore.

Zoom sur l’île aux moines

À cinq minutes en bateau du continent, l’île aux moines vous embarque pour mieux vous dépayser. Au gré des sentiers, dévoilant ça et là d’admirables vues sur le golfe, vous découvrirez de petites plages et des bois aux noms enchanteurs : Bois d’Amour, Bois des Soupirs… Chapelles, moulins en ruines et mégalithes complèteront ce tableau hors du temps.

La terrasse de la maison Jégat : mmmm !  © Studio Fun Images St Ave

 

Les huîtres du Morbihan 

Pour les amateurs et amatrices d’huîtres, impossible de passer à côté de celles du Morbihan. Les pourtours du Golfe offrent plusieurs possibilités pour en déguster sur les lieux même de leur élevage. Voici trois adresses : 

  • La Belle d’Ilur : sur une terrasse avec vue sur les îles, vous allez aimer le savoir-faire de ce producteur : huîtres creuses et plates, palourdes, tourteaux et homards...
  • La Maison Jégat : fondée en 1925, cette institution perpétue l'élevage des huîtres à l'ancienne, sur le sol. Ses huîtres creuses et plates sont synonymes d’excellence : 5 médailles d'or et 5 médailles d'argent obtenues depuis 2012 au Concours Général Agricole.
  • Aux filles des Marées : les ostréicultrices Marine et Nathalie vous régalent de leurs huîtres dans une ambiance familiale.