Le Mag

Rencontre avec Maxence Dupas, saisonnier régulier aux Chalets du Prariand

hotel chalets du prariand - megeve

Été comme hiver, les Chalets du Prariand vous accueillent en face du Mont Blanc. À la réception, Maxence Dupas fait partie d’une équipe de saisonniers qui reviennent chaque année. Il est donc bien placé pour nous parler des coulisses de ce bel hôtel. Au programme : bonne ambiance, ski, liens tissés au fil des années et saucisses noyées…

 

Est-ce que tu peux te présenter ?

Je m’appelle Maxence Dupas, j’ai 28 ans et je viens de Dunkerque. Je travaille aux Chalets du Prariand depuis 2016, c’est ma quatrième saison hivernale.

 

En quoi consistent tes fonctions ?

La première année, j’étais veilleur de nuit. La deuxième, je travaillais en salle, au service. La troisième, j’étais assistant maître d’hôtel, au service encore. Là, je suis à la réception. Je commence à bien connaître la maison !


Maxence, le Mont Blanc en toile de fond

Mes responsables m’ont donné la chance de travailler à plusieurs postes alors que je n’avais pas nécessairement l’expérience. Ici, à partir du moment où l’on s'investit, on est récompensé.
 

Quels sont les points forts des Chalets du Prariand ?

Le personnel, sans hésiter. C’est ce qui ressort dans le livre d’or, dans les commentaires des vacanciers et c’est aussi ce qui domine dans le ressenti de l’équipe. Nous sommes une bande de copains, avec une bonne cohésion entre nous. Il y a un noyau qui revient depuis plusieurs années et l’on se fréquente en dehors. Pour les vacanciers, cela donne une équipe sympathique, accueillante et chaleureuse.    

Cette bonne dynamique est aussi l’œuvre de Myriam, notre directrice particulièrement humaine, et Alexandra, la responsable hébergement, qui est là depuis treize ans. Nous sommes entre de bonnes mains ! Deuxième point fort : l’emplacement. La vue sur le Mont Blanc est incroyable. Depuis le balcon de l’hôtel, c’est un régal pour les yeux.

Chalet-du-Prariand-Blouby-enfants
Bloubi aussi aime les vacances à Megève.


Quelles sont les visites à faire et les activités que tu recommandes ?

Le ski forcément, avec le versant gauche et droit. Il y a un nombre de pistes impressionnant, pour tous les niveaux. Les vacanciers apprécient aussi les balades organisées en raquettes. Quand il ne fait pas beau, il y a le Palais des Sports de Megève, qui est le plus grand complexe de loisirs des Alpes. L’hôtel propose aussi un bel espace forme et détente.

Chalet du Prariand - 600x600

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton métier ?

Le contact avec les vacanciers. Comme j’ai été animateur, je suis sérieux en étant léger, j’aime blaguer. J’adore échanger, discuter. Vu que les gens reviennent chaque année, forcément, des liens se nouent.
Comme j’aime aussi la polyvalence, travailler à la réception me va bien : c’est la plaque tournante de l’hôtel. Il y a plein d'informations à saisir et à gérer.
 

Quelle est ta meilleure anecdote ?

J’en ai une qui n’est pas à mon avantage ! C’était pendant ma première année en 2017. J’étais veilleur de nuit et une des missions du poste était la préparation du petit déjeuner, à cinq heures du matin. Il y a notamment la cuisson des œufs brouillés et des petites saucisses, que l’on doit mettre dans un gastro (un grand plat en inox), lui-même placé dans de l’eau chaude pour maintenir le plat à bonne température. La première nuit, j’ai versé les œufs et les saucisses directement dans l’eau chaude ! Forcément, quelques heures après, le résultat n’était pas du tout appétissant. Heureusement, les serveurs ont rattrapé le coup et les vacanciers ont pu savourer leur petit déjeuner. À cause de cette gaffe, je me suis bien fait charrier !
 

Chalet du Prariand-vue chambre
Une vue comme on les aime…

Toi qui as déjà interviewé les saisonniers Vacances Bleues, quelle question aimerais-tu te poser ?

J'aimerais qu'on me pose la question suivante : Qu’est-ce que les Chalets du Prariand t’ont apporté ?

 

Et quelle serait ta réponse ?

C’est une belle expérience humaine qui m’a permis de me faire de nouveaux amis. J’ai appris à travailler dans un restaurant, à connaître la gestion d’un hôtel. Sur le plan personnel, je me connais mieux, j’ai gagné en maturité et en confiance. Tout cela dans un environnement bienveillant, ce qui est important pour moi.

Chalet du Prariand-Piscine-famille
Les Chalets du Prariand : l’été aussi !

Quels sont tes futurs projets ?

Vivre de la vidéo. Mon père est vidéaste et a une agence de communication. Nous souhaitons former un binôme et développer ensemble l’activité audiovisuelle.

 

Merci Maxence, bonne chance pour ton projet !

Et si nous inversions les rôles ? Ce coup-ci, c’est Maxence qui interviewe en vidéo les saisonniers du Chalet du Prariand : https://bit.ly/37hP1hA. Et c’est filmé et monté par ses soins !