Le Mag

Sofian Shir « donne du twist » à l’Atelier !

Sofian Shir « donne du twist » à l’Atelier !

A La Villa du Lac à Divonne-les-Bains, le Chef revisite la cuisine de l’Atelier en apportant une touche très personnelle. Il nous fait part de sa passion pour la cuisine, véritable tradition familiale.

Le Mag’ : Parlez-nous de votre rencontre avec la cuisine ?
Sofian Shir : J’ai toujours vu ma grand-mère algérienne cuisiner. En arrivant en France, elle a ouvert un restaurant et mes parents ont maintenu la tradition, de sorte que j’ai toujours vécu dans cette ambiance. Quand il n’y avait pas école, au lieu de regarder les dessins animés avec mes cousins je me faufilais dans la cuisine et j’observais le ballet des casseroles. J’étais fasciné. Ce restaurant ouvrier avait une clientèle très cosmopolite et sa cuisine alliait gastronomie française et influences espagnoles ou portugaises… Le vendredi, les clients réclamaient le célèbre couscous de mamie mais le reste de la semaine sur la carte, il y avait de la paëlla ou de la blanquette de veau. Avec elle, j’ai beaucoup appris. Mon goût pour la cuisine remonte donc à mes premiers pas.
 
Le Mag’ : Quelles sont vos sources d’inspiration ?
Sofian Shir : L’inspiration vient du quotidien : dans la vie de tous les jours, chez des amis, lors de voyages ou tout simplement quand je fais mon marché. Si je découvre un nouveau produit je l’adapte à ma sauce. J’imagine comment l’associer à un plat du terroir. J’aime aller plus loin, marier des textures et des saveurs très différentes pour créer un effet de surprise.
 
Le Mag’ : Quels aspects de votre personnalité retrouve-t-on dans vos créations ?
Sofian Shir : Je suis imprévisible, je « twiste » les plats ! J’apporte de la nouveauté parsemée d’un grain de folie. J’aime surprendre et ajouter une petite épice ou un produit qui va donner un goût plus acidulé ou piquant là où l’on ne l’attend pas. Revisiter les plats traditionnels en apportant une touche en plus pour nos clients, c’est devenu la signature de l’Atelier !
 
Le Mag’ : Comment choisissez-vous les menus ?
Sofian Shir : Je m’adapte aux produits de saison et je garde toujours en tête la notion d’équilibre. En plus des Français, nous recevons une clientèle internationale qui apprécie nos grands classiques tels que le suprême de poulet à l’orange, le magret de canard au poivre vert ou encore le bœuf bourguignon. Je ne les oublie pas, car pour eux la gastronomie française fait partie du voyage.

Le Mag’ : Quels sont  les produits locaux que vous utilisez dans votre cuisine d’hiver ?
Sofian Shir : Nous sommes à la croisée de terres gastronomiques très riches comme la Savoie, le Jura et la Suisse. Nous ne manquons donc pas de produits locaux à faire découvrir ou à revisiter ! Le restaurant est aussi ouvert à une clientèle extérieure alors cet hiver, laissez-vous tenter par la croûte aux champignons de Franche-Comté ou la truite au vin blanc. Si vous êtes plutôt sucré, je vous conseille notre crème brûlée aux épices… un régal !
 
Le Mag’ : C’est une illustration de votre « twist » personnel ?
Sofian Shir : Oui tout à fait ! Il s’agit d’une crème brûlée classique avec un goût fondant de pain d’épices (cannelle, girofle, badiane). Je la fait flamber jusqu’à la table avec de l’alcool de citron. C’est très subtil, un nuage de vapeurs de citron imprègne le caramel et la fraîcheur de l’agrume contraste avec la chaleur des épices.
 
Le Mag’ : Et pour la maison, vous auriez une idée d’une recette facile et de saison ?
Sofian Shir : Facile, rapide et qui régale à coup sûr : faites-vous une soirée Mont d’Or !

Le Mont d’Or au four et son assiette de charcuterie.

INGREDIENTS

  • Un Mont d’Or de 400 à 600 gr selon l’appétit des convives (4 personnes)
  • ½ verre de vin blanc sec.
  • Des pommes de terre (les mêmes que celles pour la raclette).

PREPARATION

  • Préchauffer le four à 180 degrés.
  • Mettre le couvercle du Mont d’Or sous la boîte.
  • Creuser le milieu du Mont d’Or à l’aide d’une cuillère et verser le vin blanc.
  • Disposer la boîte dans le four et faire cuire pendant 15 à 20 mn.
  • Sortir du four au dernier moment.
  • A la cuillère, servir le Mont d’Or chaud sur de la charcuterie locale et les pommes de terre vapeur.

Alternative minceur : remplacer la charcuterie par de la truite fumée. Idéal pour une soirée hivernale entre amis !

 

Retrouvez la cuisine de notre chef !