Partir au Pays Basque pour les vacances

Partir au Pays Basque pour les vacances

Randonner au Pays basque

vacances au pays basque

Pour tout randonneur se rendant dans le Pays basque, le chemin de Compostelle est un incontournable. Pour autant, d’autres circuits permettent de découvrir la région, en montagne, sur le littoral et en ville ; l’occasion de conjuguer vacances et randonnées.

Quel pèlerin ou randonneur n’a-t-il pas rêvé de partir sur les chemins de Compostelle pour participer à cette aventure humaine vieille de plus de 1000 ans ? Avec plus de 5 500 kilomètres de sentiers balisés, le GR65 offre quatre voies principales vers Compostelle : la Via Podiensis de Genève aux Pyrénées-Atlantiques - la plus célèbre et la plus historique, Turonensis depuis la Belgique, Lemovicensis depuis Namur et Tolosana depuis Arles. Toutes sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1998.

pays basque et saint jacques

Le culte de Saint Jacques

 

En l’an 813, la découverte, à Compostelle, du tombeau de Jacques le Majeur déclenche un élan sans pareil en faveur de ces itinéraires, bouleversant en profondeur le Moyen Âge en mettant en relation les populations européennes et accélérant ainsi les échanges.
Fils de Zébédée, frère aîné de saint Jean l’Evangéliste et pêcheur sur le lac de Tibériade, Saint Jacques le Majeur est l’un des premiers apôtres du Christ.
Après la Crucifixion, il part prêcher la bonne parole, peut-être dans la péninsule Ibérique.

Au 12e siècle, le moine poitevin Aimery Picaud écrit un ouvrage, le Codex Calixtinus, qui met en connexion les "routes" de Toulouse, du Puy, de Vézelay, de Tours, par-delà les Pyrénées et via la Galice.

Le premier chemin à voir le jour est celui du Puy, en 1972, à la demande du CNSGR, la future Fédération française de Randonnée pédestre. Baptisé GR65, il relie les lieux où subsistent des traces du culte consacré à Saint Jacques.

 

Le premier itinéraire culturel européen

pays basque - camino frances

D'autres voies sont tracées à l'échelle européenne, suite à la reconnaissance en 1987 par le Conseil de l'Europe des chemins jacquaires comme premier itinéraire culturel européen. La route vers la consécration se poursuit avec le classement au patrimoine mondial de l'Unesco du "Camino francès" côté espagnol en 1993, puis de sept tronçons et de soixante et onze monuments côté français en 1998.

Située à 20 km d’Ostabat, village où convergent les trois grandes voies jacquaires de Tours, du Puy et du Vézelay, Saint-Jean-Pied-de-Port est une étape majeure pour les pèlerins en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Cette cité médiévale au coeur du pays basque est en outre classée parmi les plus beaux villages de France.

Si le chemin de Compostelle est un incontournable au Pays basque, d’autres randonnées tout aussi intéressantes existent, souvent moins fréquentées.

C’est ce que Michel Geoffray, président du club de randonnées de Chalamont (01), nous invite à découvrir.

De quelle manière avez-vous organisé vos randonnées dans le Pays basque ?

Pour préparer les randonnées, je fais du repérage avant d’emmener le groupe. Je me suis donc rendu sur place sans l’aide d’un guide, pour repérer les circuits à faire équipé de cartes.

Quels circuits avez-vous sélectionné lors de votre séjour au Pays basque ?     

Nous avons fait à la fois des randonnées de ville et de nature. Nous sommes allés à Saint-Sébastien, La Rhune, Bayonne et Biarritz. Nous avons également fait la Côte des Basques, entre Hendaye et Saint-Jean-de-Luz.

Quel a été votre randonnée la plus marquante ?

Celle de la Côte des Basques, justement. C’est une randonnée d’environ 3 heures qui longe le bord de mer, c’est sauvage. J’ai beaucoup aimé gravir la Rhune également. Au sommet, la vue est exceptionnelle, on domine toute la côte, des montagnes basques aux plages du littoral.

Qu’est-ce qui vous plaît dans la randonnée ?

Rencontrer des gens, discuter… Lorsqu’on croise un autre groupe de randonneurs, des échanges se créent. C’est très amical.  

randonnee

Michel nous évoque ses 2 coups de coeur et c’est un fin connaisseur car ces sentiers sont reconnus comme les plus belles randonnées du pays Basque. La Rhune, mondialement célèbre pour le panorama exceptionnel à 360° qu’elle offre sur les côtes atlantiques française et espagnole, mais on peut également y apercevoir les Pyrénées. Vous pouvez emprunter 4 itinéraires pour vous y rendre, le plus pratiqué est celui au départ de la commune d’Olhette car il permet de découvrir le massif et de passer sur le versant Espagnol de la montagne. Comptez 3h pour près de 12 km et on peut considérer le niveau de difficulté de “moyen”.

Pour vous mettre en jambe, commencez plutôt par la randonnée de la côte basque longue de 15 km mais sans difficulté particulière, elle est accessible aux débutants et aux familles. Cet itinéraire emprunte le sentier du littoral d’Hendaye jusqu’à Saint-Jean-de-Luz. Il permet de découvrir le côté sauvage du pays basque, un immanquable si vous vous rendez en vacances dans la région.

Vous l’aurez compris, si comme Michel Geoffray, vous êtes un passionné de randonnées ou si vous souhaitez vous y mettre, le pays basque est une région riche de sa diversité et de sa beauté, à découvrir à pied bien évidemment.