Un séjour à La Villa Modigliani
villa modigliani paris

Le besoin de revenir à Paris

« Respirer Paris, cela conserve l’âme », aimait à le rappeler Victor Hugo. Et ce n’est pas Ginette et Dario O. qui diront le contraire. Cela fait presque 20 ans que ce couple fréquente chaque année l’hôtel la Villa Modigliani à Paris. Ils sont nés ici, dans notre belle capitale et revenir en vacances à Paris leur apparaît comme une nécessité :  Parisien d’un jour, Parisien pour toujours.

Le couple est installé à Saint-Tropez depuis 50 ans, mais revient chaque année à Paris pour des séjours de 2 à 3 semaines au printemps, en septembre et aux vacances de Noël. Interrogée sur les raisons de ces séjours réguliers, Ginette O. invoque d’abord son fils, qui y vit à l’année, avant de se reprendre : “On viendrait de toutes façons”. Impossible pour les Parisiens de décrocher complètement de la grande ville.

La situation privilégiée de la Villa Modigliani

Auparavant propriétaire d’un appartement, le couple venait passer tout l’hiver à Paris. Désormais, ils apprécient le confort de la Villa Modigliani et son accessibilité.

quartier montparnasse paris

De Montparnasse où est située la Villa Modigliani, on se déplace très facilement, car il y a des bus dans toutes les directions.
Ginette, cliente depuis 20 ans à la Villa Modigliani

Outre l’aspect pratique, le couple aime le quartier de Montparnasse, qu’ils trouvent agréable et qui est pour eux très familier. “On y trouve beaucoup de cinémas”, souligne Ginette. Pour déjeuner ou dîner, le couple a l’habitude de se rendre à la Coupole ou à la Rotonde toutes proches. Mais ils n’hésitent pas à se déplacer dans d’autres quartiers qu’ils affectionnent, comme le boulevard Saint-Germain, l’Opéra et les Grands Magasins.

On s’habille à Paris, on se promène, on fait les musées…, indique Ginette.

C’est aussi ça, profiter de ses vacances à Paris : on profite de la ville encore mieux qu’un Parisien. On va voir la dernière exposition, on complète sa garde-robe et on flâne comme bon nous semble dans différents quartiers.

Être à la Villa Modigliani… comme à la maison

hotel villa modigliani paris

À chaque séjour, Ginette et Dario O. réservent la même chambre, la 207, avec deux fenêtres donnant sur la cour. Ils apprécient le calme de l’hôtel et l’accueil très gentil qui leur est réservé. Même s’ils déplorent l’absence de douche et la disparition du réfrigérateur dans leur chambre préférée, ils s’y sentent comme chez eux. Paris étant leur ville d’origine, le couple ne se sent pas dépaysé lorsqu’ils y reviennent. Pourtant, ils préfèrent le climat du Sud, qui leur semble plus bénéfique.

Paris nous attire, Paris nous fatigue, Paris nous hypnotise

On est contents d’arriver et contents de rentrer, conclut Ginette O.

Cette phrase résume bien le sentiment que l’on éprouve à l’égard de Paris lorsqu’on y vient pour les vacances. Contents d’arriver, contents de repartir pour encore mieux y revenir. Comme l’exprimait Charles Trenet avec beaucoup d’amour et de poésie : “Le coeur de Paris, c’est une fleur. Une fleur d’amour si jolie que l’on garde dans son coeur, que l’on aime pour la vie.”

« Le coeur de Paris, c’est une fleur. Une fleur d’amour si jolie que l’on garde dans son coeur, que l’on aime pour la vie. »
Charles Trenet