Le Mag

A l’assaut de la montagne en raquettes !

A l’assaut de la montagne en raquettes !

A l’assaut de la montagne en raquettes !
Cet hiver, profitez des plaisirs de la montagne sans prendre de risque ! A votre rythme, découvrez la nature dans son authenticité, en silence et loin de l’agitation des pistes ! Marche d’approche, grande randonnée ou balade en forêt, les raquettes seront vos compagnes idéales !


Les historiens pensent qu’elles ont été inventées il y a entre 4 000 et 6 000 ans, probablement en Asie centrale. En France, l’essor de la raquette s’est produit à partir de la fin des années 1990 et constitue désormais la deuxième activité hivernale de loisirs sportifs après les activités de glisse. Aujourd’hui, ces drôles de tamis connaissent un succès grandissant !

Pour tous


Du Jura aux Pyrénées en passant par les Alpes, de plus en plus de stations proposent une initiation et des randonnées en raquettes. Sur terrain peu accidenté ou sur les parcours aménagés dans les périmètres des stations, la marche en raquettes est vraiment accessible à tous et à tout âge.

« C’est une marche presque naturelle, une activité qui dans un premier temps, ne requiert pas de technique particulière », souligne François Benoît-Cattin, vice-président à la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade.

Que la neige soit poudreuse, molle, dure ou glacée, il suffit de suivre la trace de celui qui ouvre la marche et de « traîner » ses raquettes dans la neige. On avance à son rythme, en prenant appui sur des bâtons pour maintenir un meilleur équilibre et propulser son corps en avant.

Bien-être…


Tout en douceur mais avec un effort un peu plus soutenu que la marche, cette discipline permet de faire travailler tous les muscles du corps, des épaules aux chevilles, y compris le cœur, et les poumons, car il s’agit avant tout d’une activité d’endurance.

Comme toute activité physique, marcher avec des raquettes stimule la formation osseuse contribuant ainsi à lutter contre l’ostéoporose. Autre avantage : elle préserve l’équilibre et favorise l’oxygénation ! Et pour ceux qui surveillent leur ligne, sachez qu’on dépense entre 472 et 690 calories par heure, l’équivalent d’une partie de tennis ou d’une heure de natation.

Autre atout indéniable : contrairement au ski, par exemple, le risque de chute ou de glissade est très faible et les traumatismes rarissimes. Les mouvements sont souples et les articulations sont moins sollicitées que dans la marche.

…et détente !


C’est aussi « une activité très ludique, conviviale, avec de grands moments de rires et qui génère détente et bien-être », assure François Benoît-Cattin. Au plus près de la nature, on découvre la montagne enneigée, on observe les traces des oiseaux ou autres petits animaux (mulots, hermines, lièvres, renards…), on apprend à reconnaître les fruits ou baies colorés (argousiers, églantier, sorbier, sureau…) qui donnent une touche de couleur sur le blanc immaculé de la neige. Bref, on se détend !

« Mes raquettes aux pieds, j’ai l’impression d’être dans une bulle de ouate, tout est paisible, léger, j’oublie tout », résume bien Cyprien, aujourd’hui octogénaire, qui a découvert les raquettes à plus de 50 ans.

La parole à… Élisabeth Guibaud
Responsable des excursions au club*** Serre-du-Villard à Chorges (Hautes-Alpes).

« À partir de mi-novembre, nous proposons des après-midi raquettes, accessibles à tous à partir de 10 ans. Ce n’est pas plus compliqué que de marcher, juste un peu plus fatigant. Les vacanciers apprécient beaucoup cette activité, car elle est aussi très drôle, on marche, on court et on glisse sur les fesses. Nous gravitons en étoile autour de l’hôtel, en fonction de l’enneigement, à une altitude entre 1 400 et 1 600 m. Nous avons la chance d’être situés entre Provence et haute montagne, aux portes du lac de Serre-Ponçon et du parc national des Écrins, un véritable paradis pour tous les marcheurs ! Ces «  après-midi raquettes » sont aussi l’occasion d’apprécier des paysages très variés, d’observer les traces de lièvres, d’hermines ou d’écureuils sur la neige et surtout de profiter pleinement de ce paysage feutré et apaisant. »

Un matériel adapté


Beaucoup de nouveaux modèles de raquettes ont vu le jour depuis que la pratique est à la mode. Les stations de ski et les magasins d’équipements de sport en proposent à la location : excellente manière pour les amateurs de décider quel type de raquette leur convient.

La raquette est comme une semelle élargie munie de petits crampons. Fixée sous la chaussure de marche, elle augmente la surface de contact avec la neige et permet ainsi de ne pas s’enfoncer dans la poudreuse. Plus on est lourd, plus on choisira un modèle large avec davantage de portance.

Relevées à l’avant comme des spatules de ski, les raquettes sont équipées de fixations pour maintenir le pied. Plusieurs modèles existent, mais tous s’adaptent à la pointure du marcheur. Les plus appréciées : les raquettes équipées d’une fixation dite « à plaque » qui permet de décoller le talon, sans que la raquette ne quitte le sol. Le plus souvent, on peut utiliser ses propres chaussures et louer le matériel mais évitez le trop « bas de gamme ».

L’équipement de base

 

  • Une tenue confortable et suffisamment chaude. Prévoyez plusieurs épaisseurs, afin de pouvoir retirer ou remettre un vêtement selon le froid : un sous-vêtement thermique (pas de coton !), une polaire (ou deux s’il fait très froid) et une veste de protection respirante, chaude et imperméable. Pour le bas, ajouter un caleçon long s’il fait froid ou s’il y a du vent.
  • Une paire de bâtons de randonnée télescopiques, équipés de rondelles de grande taille pour que le bâton ne s’enfonce pas dans la neige. Des bâtons de ski peuvent aussi faire l’affaire.
  • Des chaussures montantes, imperméables et chaudes, type randonnée (mais pas de chaussures de ski) et des chaussettes chaudes.
  • Des guêtres en cas de neige profonde, pour empêcher la neige de rentrer dans les chaussures par le haut.
  • Des gants (avec paire de secours…) et un bonnet car la chaleur s’évacue à 80 % par les extrémités.
  • Une crème solaire à haut indice de protection et des lunettes de soleil adaptées à la montagne.
  • Dans le sac une boisson chaude et des gourmandises…

 

Pour vos séjours raquettes