Le Mag

L’histoire des vacances

L’histoire des vacances

Rétrospective sur l’histoire des vacances

histoire des vacance

Les vacances rythment l’année. Que l’on soit enfant ou adulte, on attend avec impatience ce moment où l’on pourra s’évader et partir à l’aventure. De nos jours, les vacances sont accessibles au plus grand nombre (même si certains ne peuvent pas se permettre de partir). Il y en a pour tous les goûts et tous les prix. On peut aussi bien partir pour un séjour en France, en Europe ou à l’autre bout du monde. Pourtant, il y a moins d’un siècle, les congés payés n’existaient pas encore. C’est seulement en 1936, avec le Front populaire, que les Français ont pu pour la première fois partir en vacances avec deux semaines de congés payés. Aujourd’hui, avec 36 jours de repos, la France se situe à la 6e place des pays les plus généreux au monde en termes de congés payés. Revenons ensemble sur l’histoire des vacances !

La création des congés payés en France

histoire de conges payes

Si 1936 marque la généralisation des congés payés en France, c’est en réalité en 1853 sous Napoléon III que les premiers congés payés sont donnés. À l’époque, ils sont accordés uniquement aux fonctionnaires de l’État. Il faudra ensuite attendre 1900, pour que l’instauration des congés payés commence à s’étendre à d’autres secteurs de l’économie : les salariés du métro parisiens tout d’abord, puis ceux des entreprises électriques, les usines à gaz ou encore les employés de bureau et de commerce.

La France n’est pas un précurseur en matière de vacances. En Allemagne, les congés payés sont instaurés dès 1905 suivis en 1910 par l’Autriche-Hongrie et les pays scandinaves. Anecdote intéressante, en Alsace, près des deux tiers des entreprises ont déjà accordé des congés annuels à leurs ouvriers avant 1936. L’influence de l’Allemagne est bien là.

À la suite de la victoire du Front populaire en mai 1936, un formidable mouvement de grève éclate. La proposition de loi est rédigée et votée en quelques jours par le gouvernement de Léon Blum. Le 20 juin, elle est officiellement promulguée. S’en suivent les départs massifs des Français en vacances dont nous avons tous l’image en tête. Après la Seconde Guerre mondiale, plusieurs lois sont promulguées afin de passer à 3, 4 puis 5 semaines de congés payés respectivement en 1956, 1969, et enfin en 1982.

L'essor du secteur de l’hôtellerie et du tourisme

histoire du tourisme

La France est la première destination touristique au monde et les Français sont les premiers à profiter de l’hexagone, peu importe la période de l’année. En moyenne, pendant la saison estivale, 60 % des Français décident de réaliser leurs vacances en France. Aujourd’hui, le tourisme est devenu un secteur incontournable de l’économie pour beaucoup de pays, mais au début du XX siècle, au moment des premiers grands départs, l’industrie de l’hôtellerie n’était qu’à ces prémisses.

Les premières vacances prises à la suite de la loi de 1936 sont surtout l’occasion de rendre visite à la famille à la campagne afin d’aider aux récoltes. Il faut attendre l’essor économique de l’après-Seconde Guerre mondiale pour que la notion de vacances telles qu’on la connaît aujourd’hui apparaisse. Le caravaning et le camping sont alors particulièrement populaires, car plus accessibles aux familles modestes.

C'est à cette période que la fameuse nationale 7 connaît son essor. Longue de 995 kilomètres, elle relie Paris à Menton proposant de nombreux paysages. Elle débute sur le parvis de Notre-Dame. Il fallait compter un périple de deux jours avant d’atteindre la grande bleue.

 Route des vacances
Qui traverse la Bourgogne et la Provence
Qui fait d’Paris un p’tit faubourg d’Valence
Et la banlieue d’Saint-Paul de Vence 

(Charles Trenet — Route Nationale 7 – 1955)

Dans les années 50, les grandes entreprises investissent pour permettre aux enfants de leurs employés de partir en vacances, c’est le début des colonies de vacances SNCF, EDF ou encore des PTT. C’est aussi à cette époque que les villages et clubs vacances naissent. Leurs aspects novateurs et le modernisme des installations séduisent principalement les familles et les couples. Les vacanciers viennent ainsi profiter d’animations (soirées disco, séances de cinéma), mais aussi de services de restauration ou encore d’excursions organisées.

Vacances bleues, une histoire dans l’histoire

En 1971 à Marseille, Vacances Bleues est fondée par des idéalistes qui créent l’association Sud Vacances, avec une seule volonté : faciliter le départ en vacances des familles marseillaises. Pour beaucoup d’entre elles, c’est leur premier départ.

Àla suite de ce succès, l'association ouvre plusieurs destinations en France, en partenariat avec plusieurs institutions sociales : c’est le début de Vacances Bleues.

Le premier jour de l’ouverture des inscriptions à notre bureau à Marseille, nous avons eu 500 m de queue devant nos bureaux. On n’avait jamais fait d’action commerciale. On a eu la chance d’être un des précurseurs sur ce marché porteur. 

Hélène Rouèche, Présidente de l’Association et co-fondatrice du Groupe

Dans les années suivantes, alors que les voyages en avion deviennent accessibles au plus grand nombre, le groupe s’ouvre à des destinations à l’étranger. En 2000, c’est la naissance de Voyager Autrement, les voyages responsables et solidaires. 

Pour répondre aux attentes des vacanciers, de nombreux équipements et services viennent enrichir l'offre d'année en année : piscines, spa, animations, clubs enfants, séjours à thème...

Depuis plus de 45 ans, Vacances Bleues s’efforce de développer une certaine philosophie des vacances, celle d'offrir des lieux uniques et de caractère, tout en veillant à tisser des liens forts et durables avec ses vacanciers et les territoires. 

Après vous avoir mis en appétit, nous ne pouvons que vous conseiller de consulter nos séjours découverte en espérant que vous y trouverez votre bonheur !