Le Mag

Pratiquer de la randonnée en vacances

Pratiquer de la randonnée en vacances

Marcher à la découverte du monde… et de soi-même   

randonnee avec vacances bleues

Recherche de la nature, aspiration au bien-être et à la santé, besoin de ralentir… Nombreuses sont les motivations qui poussent à enfiler des chaussures de marche pour s’évader en montagne, sur les sentiers du littoral, en forêt ou même dans nos grandes villes.

Avec 15 millions de pratiquants réguliers, la marche fait partie des sports préférés des Français et avec une augmentation du nombre d’adhérents de 2 à 3% par an, la tendance ne semble pas prête de s’inverser*.

La Fédération française de randonnée pédestre (FFR) est la première fédération de sports nature et la troisième fédération en nombre de licenciés, avec 242 000 adhérents et 3 500 associations,

affirme Cécile Legrand, Responsable du service Pratiques, Adhésion, Formation de la FFR.

Les nouvelles formes de randonnée pédestre

randonnee pedestre

Selon Cécile Legrand, cette évolution est liée à plusieurs facteurs. Le premier a trait à la diversification de l’activité. En plus de la marche à pied, la FFR est délégataire du longe-côte marche aquatique, une activité en plein boom, avec 120 clubs, mais aussi de la raquette à neige et de la marche nordique. Le second facteur est lié à la montée en puissance de la randonnée en ville. Ainsi, les Topoguides “Paris à pied” et “Bordeaux à pied” ont du succès en librairie. Le troisième facteur est lié à l’augmentation de la population des seniors.

Il s’agit d’une population senior plutôt féminine, ayant une pratique régulière de la randonnée à la journée.

précise Cécile Legrand.

Des marcheurs aux profils divers

marcheurs et randonnee

Même si les seniors constituent la majorité des adhérents de la FFR, il existe un autre profil de marcheurs, les randonneurs “hédonistes”, qui recherchent le plaisir et l’émotion.

On assiste à un vrai retour à la nature, en quête de liberté et de dépassement de soi. On veut atteindre un sommet, couvrir une région à pied…

constate Cécile Legrand

La FFR a développé un site de randonnée itinérante, Mon GR et une application, GR Access, afin de permettre aux individuels de randonner de manière autonome. Les familles constituent une troisième catégorie de marcheurs. “C’est pour eux que nous avons créé les Topoguides “Promenades et randonnées”, qui proposent des parcours en boucle”, indique Cécile Legrand. Enfin, les plus sportifs, qui peuvent être d’anciens trailers, pratiquent le longe-côte ou la marche d’endurance.  

La marche est ouverture au monde. Elle rétablit l’homme dans le sentiment heureux de son existence.

David Le Breton, Sociologue, Livre Eloge de la marche**

Se reconnecter à la nature en vacances

randonnee et vacances

La randonnée pédestre est aussi la première activité sportive que les Français pratiquent en vacances, selon une enquête publiée par Atout France en mars 2019. Au cours des dix dernières années, le nombre de séjours de randonnée des Français a augmenté de 25%. Cet engouement pour la randonnée pédestre est stimulé par des clientèles principalement urbaines en recherche de rupture, de ressourcement et de reconnexion à la nature.

La marche est ouverture au monde... On en revient parfois changé, plus enclin à jouir du temps qu’à se soumettre à l’urgence prévalant dans nos existences contemporaines

écrit David Le Breton dans son Eloge de la marche***.

Dix ans plus tard, poursuivant sa réflexion dans un second ouvrage, le sociologue constate que le statut de la marche a énormément changé en une trentaine d’années. Aller à pied, livré à son seul corps et à sa volonté, est un anachronisme en un temps de vitesse, de fulgurance, d’efficacité, de rendement et d’utilitarisme.

La marche et le tourisme durable

randonne et tourisme durable

Les randonneurs sont attirés par la nature et le fait de pouvoir réaliser une activité physique et sportive accessible à tous. Dans nos clubs, les seniors sont pour la plupart issus des CSP+ et ont reçu une éducation de respect de l’environnement. Mais nous avons aussi une population plus jeune avec une forte conscience environnementale et engagée sur des manifestations liées au développement durable.

affirme Cécile Legrand.

Faiblement émettrice en CO2 et accessible financièrement, la marche est en cohérence avec les valeurs du tourisme durable. C’est aussi une pratique douce qui peut se pratiquer à une fréquence et à une intensité variable.

Des itinéraires mythiques

chemins de randonnees

Enfin, la marche est une belle manière de découvrir un territoire. Avec un réseau de sentiers balisés de 180 000 km maillant tout le territoire, la France s’avère particulièrement attractive pour les amateurs de randonnée pédestre. Certains itinéraires sont mythiques : le GR70 ou Chemin de Stevenson, en Haute-Loire ; le GR65 ou Chemin de Compostelle ; le GR20, en Corse, qui est le plus difficile et le plus sportif - il attire surtout des jeunes qui le parcourent de façon autonome ; le GR34, qui fait le tour des sentiers des douaniers en Bretagne ; le GR10, qui traverse les Pyrénées ou encore le GR58, qui fait le tour du Queyras.

Autant de sentiers qui ramènent finalement le marcheur au sens de son existence, comme l’écrit admirablement David Le Breton.

La marche dénude, dépouille, elle invite à penser le monde dans le plein vent des choses et rappelle à l’homme l’humilité et la beauté de sa condition.

*Selon une enquête BVA de 2016
**David Le Breton, Eloge de la marche, Métailié, Paris, 2000
***David Le Breton, Marcher - Eloge des chemins et de la lenteur, Métailié, Paris, 2012