Allons tout de suite à l'essentiel, et passons le menu de navigation !
Deplacement doux - vacances en famille
Vacances durables

Vacances et empreinte carbone : comment se déplacer

Vacances et empreinte carbone : comment se déplacer une fois sur place

Partir en vacances est source de joie et de détente, mais c’est aussi un moment où notre empreinte carbone peut considérablement augmenter si nous n’y prêtons pas attention. Chaque choix que nous faisons, du mode de transport pour atteindre notre destination aux activités sur place, impacte notre environnement. Alors que le tourisme mondial commence à prendre conscience de son rôle dans la préservation des écosystèmes et la réduction des émissions de gaz, certains acteurs du secteur ont déjà pris quelques longueurs d’avance. Voici nos conseils pour limiter votre impact environnemental tout en passant des vacances pleines de sens, de beauté et de liens.

L’empreinte carbone du tourisme : focus

D’après l’ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie), le tourisme contribue à hauteur de 11 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) en France. Si l’on rentre davantage dans le détail, on s’aperçoit que :

- Les mobilités sont responsables de ¾ des émissions totales du secteur ;
- Le transport domicile-lieu de vacances représente à lui seul 68% des émissions totales (avec une très forte proportion liée au transport aérien) ;
- Le tourisme d’affaires représente 17% des émissions de GES du secteur pour seulement 9% des nuitées ;
- L’hébergement représente 7% des émissions, 6% pour la restauration.

En termes d’importance, le premier point de vigilance concerne donc le moyen de transport entre le domicile et la destination. L’avion est clairement à éviter, autant que faire se peut.

Le vélo, pour déplacements doux

Le vélo est une solution de mobilité à la fois écologique, saine et économique. Lorsqu'il est utilisé comme mode de déplacement principal ou complémentaire durant les vacances, il offre de nombreux avantages. Vous en connaissez certains, mais probablement pas tous. À vos guidons, nous vous guidons !

Le vélo et son impact très faible

Premier atout et non des moindres, l'utilisation du vélo a un impact environnemental très faible comparé aux voitures et aux transports en commun fonctionnant aux combustibles fossiles. En pédalant, vous ne générez aucune émission de CO², contribuant ainsi directement à la réduction de la pollution atmosphérique et de l'empreinte carbone. Cet atout est particulièrement appréciable dans les zones touristiques où la préservation de l'environnement et des paysages est cruciale. En choisissant le vélo, les vacanciers participent activement à la protection des sites naturels et urbains qu'ils visitent, aidant à maintenir la qualité de l'air et à réduire le bruit du trafic.

vacances a velo - club plein sud hyres
Balade à vélo en famille au club Plein Sud, à Hyères.

Pédaler, pour rester en bonne santé

Bénéfique pour le cœur, la circulation sanguine et la forme physique en général, le vélo est excellent pour la santé. Il contribue également à la réduction des risques de maladies chroniques telles que les troubles cardiovasculaires et le diabète de type 2. Le fait de pédaler permet non seulement d'améliorer la force musculaire et la souplesse, mais aussi de réduire le niveau de stress. N’est-ce pas le but des vacances ? Se détendre et décompresser ?  

C’est aussi une manière douce et rythmée de découvrir de nouveaux environnements, en favorisant une immersion complète dans le paysage des vacances, tout en prenant soin de votre corps.

Ici ça roule !

En tant qu’acteur du tourisme durable, nous privilégions les solutions qui préservent les territoires où nous sommes implantés. C’est donc tout naturellement que nous favorisons le vélo, avec :

- la mise en valeurs des parcours au départ de nos établissements, comme par exmple au Plein Sud à Hyères-les-Palmiers ;
- des locaux à vélos sécurisés ;
- des branchements pour les vélos électriques ;
- de la location de vélos ou des accords de location avec des prestataires dans la plupart de nos hôtels, clubs et résidences

D’ailleurs, le cyclotourisme est un type de vacances à part entière : découvrez dans cet article pourquoi à vélo tout est plus beau

cyclotourisme dans les alpes
Des cycloturistes à l'hôtel et résidence Les Chalets du Prariand

Les autres moyens de locomotion verts

Tout le monde ne peut pas ou ne souhaite pas utiliser le vélo, pour diverses raisons. Heureusement, il existe d'autres moyens de se déplacer de manière écologique et responsable pendant vos vacances.

Les transports en commun

Les transports en commun comme les bus, trams et métros sont une excellente alternative. Non seulement ils réduisent votre empreinte carbone par rapport à la voiture, mais ils vous permettent également de découvrir les environs sans le stress de la conduite et du stationnement. Un bon moyen pour garder l’esprit tranquille…

La marche

En plus de ne produire aucune émission, la marche est bénéfique pour la santé. Près de nos lieux, situés au coeur des plus belles régions,  vous trouverez plusieurs départs de randonnées ou de balades. Vous pouvez donc oublier la voiture, car il est possible de fonctionner rien qu’à pied à partir de bon nombre de nos clubs, hôtels ou résidences ! Aller se baigner à la grande plage de Biarritz? 10 minutes de marche depuis Le Grand Large. C’est encore trop loin pour vous ? La plage Saint-Benoît, une des plus belles d’Europe, est à 50 mètres de la Villa Caroline, à la Baule. 

hotel vue mer a la baule - villa caroline
Vue sur la plage Bénoît à la Baule depuis une chambre vue mer de l'hôtel Villa Caroline

Le covoiturage

Si la voiture est incontournable, pensez au covoiturage. Partager un trajet avec d'autres voyageurs réduit le nombre de véhicules sur les routes et, par conséquent, les émissions de CO2 par personne.

Les véhicules électriques

Les voitures électriques sont une option de plus en plus accessible et écologique. Si vous avez la possibilité d’en louer une, cela peut grandement diminuer votre impact environnemental. Certains sites Vacances Bleues disposent par ailleurs de bornes de recharge pour voitures électriques. C'est le cas du Club Les Horizons du Lac à Serre Ponçon, du Club Plein Sud à Hyères-les-Palmiers, de l'hôtel Villa Marlioz à Aix-les-Bains, de la Résidence Les Côteaux de Jonzac, dans le Pays du Cognac et de la Résidence Grand Large à Biarritz.

Comment choisir le moyen de transport adapté

Si vous souhaitez préserver la nature pendant vos vacances, voici quelques chiffres pour vous motiver à choisir le bon moyen de locomotion. 
Sur le simulateur de l’ADEME, faire 10 km revient à dépenser, par personne :
- 2,18 kg de CO2 en voiture
- 1,3 kg en voiture électrique
- 1,13 kg en bus
- 0,04 en métro
Cela inclut les émissions directes, la construction des véhicules (fabrication, maintenance et fin de vie), la production et la distribution de carburant et d'électricité.

Il y a des endroits où la solution s’impose d’elle-même. Lors d’un séjour à Paris par exemple, vous êtes nombreuses et nombreux à arriver en train, puis à prendre le métro ou à marcher. D’ailleurs, la situation de nos lieux en ville facilite les déplacements doux. 
Ailleurs qu’en ville, la voiture est souvent un réflexe, le fruit d’une habitude rarement questionnée. Se laisser la possibilité de faire autrement, transformer une contrainte en opportunité de découverte et de bien-être… Et si vous essayez ?
Vous n’avez pas le choix ? Pour polluer moins, pensez à la conduite éco responsable et au covoiturage !

 Comment réduire l’impact une fois sur place ?

Favorisez les activités qui ne nécessitent pas ou peu de transport motorisé, comme la randonnée, le kayak ou la visite de sites historiques à proximité. Comme à la maison, vous pouvez éteindre les lumières et les appareils électriques lorsque vous n'êtes pas dans votre chambre. Vous pouvez aussi réutiliser les serviettes, choisir des restaurants qui servent des plats préparés avec des produits locaux et de saison. Éviter le plastique à usage unique et les achats de souvenirs qui finiront à la cave ou au grenier.

Choisir un lieu de vacances engagé

Vacances Bleues est pleinement concerné par le plan de sobriété énergétique. Comme le dit Laurence Brest, responsable RSE, “nous avons déployé en interne un certain nombre de bonnes pratiques en format « consignes » ou « fiches réflexes écogestes ». Cela nous a permis d’atteindre -11 % de consommation énergétique en 2023.” Voici par exemple un échantillon des actions du Groupe en matière d’écologie : 
 - Élimination du plastique à usage unique
- Tri des biodéchets alimentaires et compostage
- Sensibilisation des collaborateurs aux enjeux environnementaux 
- Fermeture du jacuzzi extérieur de l’Eden des Cimes, à Belle Plagne (trop énergivore)
- Arrêt des produits de beauté à usage unique
- Installation d’une pompe à chaleur dans la source de Château Laval, qui permet un rendement exceptionnel : en consommant 1 kilowattheure,  7 sont récupérés.

Fontaine domaine de chateau laval
L'eau de source au Domaine de Château Laval

L’évolution est en marche, et elle est nécessaire ! En adoptant des pratiques de déplacement plus écologiques pendant les vacances, nous pouvons non seulement réduire notre empreinte carbone, mais aussi profiter de manière plus authentique. Bon pour la santé, bon pour la planète : que des bonnes raisons pour s’y mettre.

le-mag-vacances-bleues.jpg

Le Mag : tant d'histoires à raconter

Avec Le Mag, Vacances Bleues n’a pour vous plus de secrets. Vacances Bleues vous dit des mots bleus, des mots qu’on dit avec le cœur.
Des articles, des rencontres, des témoignages, des tops, des idées de découverte, des tendances, des actualités, des souvenirs...

Bonne lecture.